En cours de réalisation

Séléné

Marc Petit

 

 

Séléné fait partie d’une série de cinq pièces nommées ” Les Terra Maïre ” chacunes tenant un crâne en ses mains comme on porte un objet sacré, sans trop le serrer, geste tout en retenue qui semble hésiter entre offrande et protection.
Dans le silencieux face à face auquel elle nous convie, elle nous invite à prendre conscience de notre unicité, à entrer dans notre solitude, dans le profond secret de nos doutes primaires.
Immergée, Séléné, déesse de la lune, prend dans le milieu silencieux des fonds marins, une dimension plus universelle, elle questionne notre rapport au monde, aux éléments.

“Je salue l’enthousiasme et la ténacité d’Antony Lacanaud d’avoir su mené à bien ce si poétique projet.”

BIO

 

Marc Petit est né le 27 juin 1961 à Saint-Céré (Lot).

C’est à Cahors où il passe son enfance, qu’il réalise ses premières sculptures dès l’âge de 14 ans. Il y côtoie deux sculpteurs, anciens élèves des beaux arts de Paris, qui corrigent régulièrement son travail :
René Fournier lui apprend les bases du modelage et lui transmet l’enseignement de Marcel Gimond
Jean Lorquin, premier grand prix de Rome lui apporte sa vision, ses connaissances mais aussi une vraie réflexion sur la sculpture.

À 24 ans, il présente sa première exposition personnelle à Villeneuve sur Lot.

En 1989, Il est lauréat de la fondation de France puis en 1993 lauréat de la fondation Charles Oulmont.
La même année est organisée une exposition de ses oeuvres au musée Jean Jaurés de Castres. Depuis son travail est régulièrement présenté en Europe dans des foires d’art et en galeries.

 

A l’occasion de l’anniversaire des dix ans du Musée Marc Petit à Ajaccio le 20 octobre 2018, ‘Gaïa’, première oeuvre du futur musée marin est installée à fleur d’eau face au Lazaret Ollandini.

Crédit photo : Thierry Laporte