Les Singes de Mer

Benoit de Souza

” Je me suis toujours senti passionné de mythologie et de fantastique en imaginant des personnages dignes d’une épopée de bande dessinées. Des siréniens et sirènes, des hydropithèques, des néréides, des vouivres, mami wata, lemanja,Yemoya, durga, ondines, dryades, naïades, les Marie Morgane, Achéloïdes,  Phorcys,  Stérope, Melpomène, Terpsichore, Calliope, Gaïa, Proserpine, le dugong et la rhytine de Steller, les Thanatonautes,  Océanide, Oannes, Dagon, Pline, et Ovide,  Margygr,  Edam,  Ariel, qui sont comme l’Océan profonds et insaisissable. Parmis toutes cette symbolique dans la pensée et dans l’art de l’Antiquité et du Moyen Âge – Du mythe païen, animistes, au symbole chrétien, je me suis intéressé à celles qui me ramènent à ma double culture et qui m’ont inspiré lors de la réalisation de ce Singe de mer.”
Benoit de Souza

” Comment préserver ses rêves ?

Les œuvres subaquatiques habitant le monde du silence, nous inspirent à la fois à penser, à s’inventer des histoires, à s’échapper et à revenir sur terre pour comprendre, écouter le monde et les autres. 

Et se réinventer …”

BIO

 

Benoit de Souza est né le 3 janvier 1963 à Cotonou (Bénin).Il vit et travaille à Digne-les-Bains en France.

Inlassablement, depuis plus de vingt ans, Benoit de Souza forge et façonne des formes et des images comme d’autres écrivent des romans. Son œuvre est un dialogue ouvert, une convergence de voie : de Redon à Enzo CUCCHI en passant par Basquiat, ses sculptures traversent les genres, mixent les techniques, accouplent abstraction et figuration, lignes et matières.

Potier, il marie la terre, l’eau et le feu pour ressusciter le passé de la région, recréant des poteries du moyen-âge, décorant ses vasques de subtiles ammonites, capturant l’essence de la provence dans les teintes de ses céramiques.

Sculpteur, il donne une nouvelle vie aux mythes, qu’ils soient de Grèce ou du Bénin, et présente des oeuvres phénoménales, inspirantes et inspirées, dépaysantes et pourtant si proches.